Découvrir

Tout savoir sur les différents types de coloration

La maitrise de la coloration s’apparente à l’artisanat; elle demande expertise, précision et personnalisation.
Chaque technique est adaptée à un besoin et un résultat spécifique. Je vous livre une explication simplifiée sur les différents procédés existants.


COLORATION PERMANENTE

Permet d’éclaircir de 2 à 4 tons ou de foncer
TECHNIQUE : dite coloration d’oxydation = oxydant 6% à 9% + colorants + agent alcalin (très souvent de l’ammoniaque).
PROCÉDÉ :
1. Le mélange alcalin fait gonfler la fibre capillaire facilitant sa pénétration sous les écailles du cheveu.
2. Une fois à l’intérieur il dissout les pigments naturels du cheveu (responsable de l’effet d’oxydation et du roussissement avec le temps) les actions 1 et 2 se déroulent simultanément.
3. Les pigments artificiels ou colorants se fixent à l’intérieur du cheveu et recolorent la fibre.
DURÉE : Permanente.
ENTRETIEN : effectuer les racines tous les mois environ pour harmoniser la repousse.

MÈCHES OU BALAYAGE

TECHNIQUE : dite d’oxydation = oxydant 6%, 9% ou 12% + un agent décolorant ou agent décolorant colorant + un agent alcalin.
PROCÉDÉ :
1. Le mélange alcalin fait gonfler la fibre capillaire facilitant sa pénétration sous les écailles du cheveu.
2.Une fois à l’intérieur il dissout les pigments naturels du cheveu jusqu’à l’obtention de l’éclaircissement désiré. Les actions 1 et 2 se déroulent simultanément.
DURÉE : permanente.

COLORATION DIRECTE

TECHNIQUE : pigments non végétaux – aucun procédé chimique – les pigments se déposent autour de la fibre capillaire (ne permet pas d’éclaircir)
PROCÉDÉ :
1. Afin d’optimiser la prise des pigments, on prépare le cheveu à recevoir la coloration grâce à un shampooing au ph alcalin. Il permet de soulever très légèrement ses écailles.
2. Les pigments se déposent et s’accrochent autour de la fibre.
DURÉE : S’estompe entièrement en quelques shampooings et laisse la fibre capillaire vierge.
ENTRETIEN : à ré-appliquer aussi souvent que nécessaire. Aucun effet racine.

COLORATION SEMI-PERMANENTE TON SUR TON

Permet d’éclaircir d’1/2 à 1 ton ou de foncer. Même si on l’appelle ton sur ton ou gloss elle est malgré tout une coloration d’oxydation.
TECHNIQUE : oxydant 3% + colorants + agent alcalin (moins dosé que dans une coloration permanente).
PROCÉDÉ :
1. Le mélange alcalin fait gonfler la fibre capillaire facilitant sa pénétration sous les écailles du cheveu.
2. Une fois à l’intérieur il dissout les pigments naturels du cheveu (responsable de l’effet d’oxydation et du roussissement avec le temps) les actions 1 et 2 se déroulent simultanément.
3. Les pigments artificiels ou colorants se fixent à l’intérieur du cheveu.
DURÉE : 6 à 8 semaines.
ENTRETIEN : l’effet racine est moins visible car la couleur s’estompe, cependant le fond d’éclaircissement apparait et peut créer des reflets déplaisants (roux pour les châtains par exemple).

COLORATION VÉGÉTALE

TECHNIQUE : à base de henné et de pigments végétaux type indigo, mélangés à de l’eau chaude – aucun procédé chimique – les pigments se déposent autour de la fibre capillaire. (ne permet pas d’éclaircir) NB : lorsqu’il faut mélanger les pigments avec un composant autre que l’eau, cela notifie la présence d’un agent alcalin ou d’un léger oxydant dans la formule.
PROCÉDÉ : Afin d’optimiser la prise la pigments, on prépare le cheveu à recevoir la coloration grâce à un shampooing au ph alcalin. Il permet de soulever très légèrement ses écailles. les pigments végétaux se déposent et s’accrochent autour de la fibre.
DURÉE : très souvent permanente et indélébile surtout si à base de henné.
ATTENTION : Elle respecte l’intégrité de la fibre mais n’est pas régie par les lois classiques de la coloration d’oxydation. Les cheveux ne peuvent plus être éclaircis à posteriori.



Margaux

Margaux

La rédac


Coups de cœur du moment Margaux